Paul & Julie – Macadamiam

Pendant que d’autres regardaient des cassettes ou jouaient à la Nintendo, dès leur plus jeune âge, Paul et Julie profitaient des après-midi lyonnaises pluvieuses pour feuilleter des livres de recettes et cuisiner. Nés dans une famille de fins gourmets, ils ont été éduqués à l’amour des bons produits, habitués à voir leurs parents passer des heures derrière les fourneaux à préparer de “bonnes bouffes” pour se régaler tous ensemble. Bref, pour ces deux frangins, la cuisine a toujours été synonyme de plaisir ! Ils découvrent Youmiam grâce à un ami et décident de se créer un compte pour partager leurs recettes avec un cercle plus large que celui de la famille, et voir si leurs recettes plaisent autant. Étant tous les deux perfectionnistes et soucieux du résultat obtenu, le concept du site leur plaît immédiatement. Julie, très créative, prend en photo les plats et s’occupe de leur présentation, tandis que Paul, rigoureux et précis, ajuste les proportions et vérifie l’exactitude des mesures afin de rédiger parfaitement les recettes. Elle, plutôt salé, lui, davantage sucré, ils se complètent et s’amusent à faire des tests, à inventer des recettes. Même si aujourd’hui ils ne vivent plus ensemble et font moins de créations, ils s’appellent toujours pour parler cuisine et partager leurs recettes. Nous avons eu le plaisir de rencontrer Paul, qui nous a fait baver avec leur délicieuse recette de cookie.


Découvrez les autres recettes de Paul & Julie sur Youmiam !

Pour mieux vous connaître, dressons votre portrait “food”. Puisque vous êtes un duo, on va partir sur des accords. Si vous étiez :

  • un accord sucré / salé : le magret de canard au miel, c’est doux et parfumé !
  • un accord mets / vin : une belle côte de boeuf au bbq accompagnée d’un bon bourgogne
  • un accord bière / food : La Ninkasi IPA (bière lyonnaise) avec un burger de poulet pané et camembert fondu
  • un accord “Tea-time” : mes macarons mont-blanc (crème de marron et chocolat blanc) avec un thé noir
  • un accord épicé : citron et thym (dans les marinades, ça rappelle le sud !)

Comment avez-vous appris à cuisiner ?

On a toujours beaucoup traîné dans la cuisine car nos grands-parents et nos parents y passaient pas mal de temps. En rentrant de l’école ou du lycée on feuilletait souvent des bouquins de cuisine, pour trouver la prochaine recette qu’on allait tester. On s’est entraînés en essayant des recettes, il faut dire qu’on a eu beaucoup de ratés : des plats cramés, ou au goût de moisi… au début on n’était pas très performants ! (rires)  Mais à force de persévérance, on s’est améliorés. Plus tard, à l’occasion de nos anniversaires, on a réussi à se faire offrir quelques cours de cuisine. C’est comme ça que j’ai appris à faire des macarons, par exemple.

Quelle est la recette dont vous nous parlez aujourd’hui ?

Notre recette fétiche, nos bouchées de bonheur, les cookies Macadamiam, bien sûr ! C’est une des premières recettes qu’on a publié sur Youmiam.  Le jour où on l’a faite avec des noix de macadamia, on a tellement aimé que notre compte a été baptisé Macadamiam, la contraction de Macadamia et Youmiam.

Pourquoi avez vous choisi cette recette ?

C’est une recette qui plaît à tout le monde, on peut la servir à n’importe qui on est sûr qu’il aimera. En plus c’est une recette personnalisable, on peut modifier quasiment tous les ingrédients et ça reste délicieux… On a travaillé à tâtons pour mettre au point la base idéale, avec les bonnes doses de beurre, de sucre, de farine et d’oeuf. L’objectif était  d’obtenir un cookie bien mou au coeur, et croquant sur les bords. Après pas mal d’essais et de nombreux échecs on a réussi à trouver l’équilibre parfait ! Vous pouvez remplacer les pépites de chocolat par du Daim, des M&M’s, des Smarties, du caramel, ou bien des fruits, des amandes, des noix de pécan… vous pouvez même ajouter du granola pour plus de croquant ! Laissez aller votre imagination !

Pouvez-vous nous confier vos astuces pour ne jamais la rater ?

Déjà au niveau des ingrédients : il faut utiliser plus de beurre salé que de beurre doux. La température du four est également très importante : utilisez un four à chaleur tournante, et surtout, pour que la cuisson soit parfaite, placez les cookies au milieu du four !

Enfin, il faut être bien concentré en faisant la préparation, et ne pas faire d’autres choses en même temps. Le coup de fouet doit être précis et vigoureux pour être efficace. Ce qui fait la qualité de la cuisine, c’est l’énergie et le temps qu’on y consacre. Personnellement, j’ai toujours donné tout mon coeur en fouettant mes préparations, en pensant que ce serait forcement meilleur !

Pour qui préférez-vous la cuisiner ?

Je pense que Julie dirait pour moi, et moi c’est pour elle ! (rires) Lorsque je rentrais après elle de cours, elle nous préparait souvent une fournée de cookies. Avec la pâte restante, elle me faisait un cookie géant, c’est quasiment devenu une tradition. J’adore aussi faire des surprises à ma soeur, la dernière fois, je lui ai préparé un pain perdu à la banane et au chocolat qu’elle a adoré. Elle est ma “testeuse officielle”, et vice versa !

Article précédent Article suivant