Eric Cormier

Par où allons-nous donc commencer?! Telle est la question du jour puisque vous allez le voir, notre artisan du bon miam de la semaine ne nous facilite pas la tâche. En effet, Eric Cormier, n’a pas froid aux yeux et s’investit sans compter pour défendre les valeurs auxquelles il croit et partager à son tour son savoir-faire.

Pourtant destiné au monde de l’agro-alimentaire industriel, Eric décide de bouder cet univers bien trop éloigné de ses convictions personnelles pour finalement ouvrir son premier restaurant en 1994 avec une bande de copains. Après cette première réussite, il décide de retrouver ses racines dans le quartier de son enfance, le Faubourg Saint-Martin dans le 10ème arrondissement de Paris. Il fait ses premiers pas seul en tant que traiteur italien dans le marché Saint-Martin puis étend ses perspectives en ouvrant en face du marché sa ”maison de copains”, Le Village.

image

 

Eric a ainsi façonné Le Village à son image: un lieu convivial, chaleureux etintemporel où la gourmandise met tout le monde d’accord. Dans cette bulle de décompression, Eric aime partager et recevoir selon sa philosophie qui s’incarne dans sa cuisine. Il perçoit le repas comme un moment de vie où la gourmandise amène à la convivialité et au partage en toute simplicité comme l’envie de piocher dans l’assiette de son voisin.

Sa passion pour la bonne cuisine, il la tient de sa grand-mère italienne et de son esprit anti-conformiste qui l’ont poussé à s’ouvrir sur de nouveaux horizons comme la cuisine américaine qu’il a découvert en habitant à New York. Vient s’ajouter à cela son faible pour le sucré qu’il décrit comme un lien affectif auquel nous nous rattachons tous à notre façon.  C’est ainsi qu’il construit petit à petit son identité culinaire, tout en gardant en tête qu’il faut toujours être “dans la mouvance”, en constante évolution. C’est comme cela qu’il est arrivé aujourd’hui à trouver son équilibre: une cuisine fusion où l’appétissant et la gourmandise sont omniprésents sans oublier que “bien manger, c’est respecter son corps”. Son univers reste cependant guidé par l’instinct: l’envie et la gourmandise sont au centre de son inspiration et de ses convictions.

En plus, de partager et de transmettre son amour pour la cuisine, Eric va au-delà en poussant sa démarche jusqu’à soutenir de jeunes marques alimentaires en les mettant à l’honneur dans son épicerie fine. Sélectionnées selon ses respectables valeurs, Eric fait donc la lumière sur ces jeunes entrepreneurs qui se battent pour partager leurs bons produits. Tout comme pour la cuisine, Eric valorise la dimension affective, souvent moteur de ces beaux projets qui se noient selon lui dans une société qui manque de se parler.

 

image

 

Toujours dans cette perspective de partage et de transmission, Eric a donné le jour à une merveilleuse initiative de plus: une pépinière qui a pour vocation d’accompagner le lancement de jeunes chefs ou de projets toujours en rapport avec les métiers de bouche. Couvés de 1 à 3 ans, ces jeunes apprentis bénéficient de l’expérience, du réseau et des précieux conseils d’Eric jusqu’à l’éclosion de leur projet. Loin des clichés du milieu culinaire, Eric ne cesse de leur inculquer qu‘“avec la passion, tout s’apprend » et que « les clés de la réussite ne sont rien d’autre que l’écoute et le partage qui permettent de continuellement se réinventer”. Un bel enseignement dont chacun d’entre nous devrait s’inspirer.

 

image

 

C’est d’ailleurs dans ce contexte de partage et de transmission qu’Eric nous livre aujourd’hui sa recette de “spaghetti des copains » qu’il se plaît à préparer lors de repas improvisés entre amis. Et puisque qu’Eric nous a largement prouvé qu’il avait plus d’un bon conseil dans son sac, n’hésitez pas à suivre celui qui accompagne sa recette: « un bon petit verre de blanc et hop à table! »

 

Très bonne semaine à tous!

Article précédent Article suivant
evening dresses Wedding Party Dresses bridesmaid dresses Robe De Mariée Robe Demoiselle D'honneur Robe De Soirée